UNA BESTIA – LIVE PERFORMANCE

 

UNA BESTIA – CONCERT / LIVE PERFORMANCE :

Cette création est l’aboutissement du travail de composition tourné depuis de nombreuses années vers les problématiques de la danse et de l’effet du son sur les corps.
Appeler le corps et le cœur, là où la tête se relâche et voyage ;

Romain Dubois veut amener ici en concert ce qu’il a pu, pendant des années, travailler tant avec des danseurs contemporains qu’avec ceux de la danse populaire : lâcher les frontières de style pour se concentrer sur un propos poétique et physique rassembleur.

Romain Dubois s’engage ainsi comme compositeur et comme interprète seul en scène d’une performance sonore tournée vers la transe.
L’objectif n’est pas de proposer un récital habituel, mais bien de dépasser le cadre restreint de l’instrument pour arriver à une expérience sensorielle puissante, spectaculaire, notamment par le dispositif de piano augmenté et sonorisé.
Le musicien, par des mécanismes d’hyperventilation, de répétition de phrases et de mouvements musicaux, fait émerger une autre facette de lui même et de ce que l’on se figure habituellement du pianiste.

La musique, par l’utilisation de codes mélodiques et rythmiques propres à la transe, répond ainsi à des références connues d’amateur de musique électronique, de musique contemporaine ou de musique traditionnelle.
Le musicien souhaite ici amener le public, par la musique de Una Bestia, à une transe cardiaque, presque suffocante, jouant sur la tension et le débordement. Un artiste compètement habité par son art, et qui propose une expérience unique.

Dans cette création, Romain Dubois a fait appel, comme regard extérieur, au sculpteur performeur Olivier De Sagazan ; son oeuvre Transfiguration, présentée plus d’une centaine de fois à l’international, est née de la contrainte de transformer son corps en sculptures par l’utilisation vivante de l’argile dans une quête frénétique proche de la danse et de la transe. Romain Dubois a su s’inspirer de la technique d’Olivier De Sagazan (amplification des gestes, des images – minimalisme – débordement – rapport au corps) pour la transposer à sa recherche personnelle sur le son et l’envie de dépassement du pianiste par rapport à son instrument.

D’un point de vue scénographique Romain Dubois a fait appel au designer/technicien lumière Vincent Haffemayer (Eyes in Axis). Son travail vise à renforcer le détournement de l’objet piano de son encrage au plateau avec l’utilisation d’un jeu de miroir et de sources de projecteur très sculptées.
Pour le son c’est Olivier « Olier » Arnaud (Fleuves, Magma) qui met sa science du sub au Dans UNA BESTIA, le piano est retraité et service du projet.

UNA BESTIA est une création 2020/2021 avec le soutien de la DRAC BRETAGNE , les co-productions et accueils précieux en résidences de création de :
– La Passerelle Scène Nationale de Saint-Brieuc
– La Nouvelle Vague Scène des Musiques Actuelles de Saint Malo
– La Carène Scène des Musiques Actuelles de Brest
– Le Novomax Polarité[s] à Quimper Quimper
– Le SEW Wart Music à Morlaix